Que faire en cas de fièvre chez l’enfant ?

Posted in: Médical, Pédiatrie
Tags:

L’hyperthermie inquiète souvent les parents et encore plus les grands-parents. Il faut la considérer à priori comme le signe d’une infection de votre enfant. Souvent chez le nouveau-né ou le très jeune nourrisson, il peut y avoir infection sans fièvre, surtout si l’enfant est allaité. Nous soulignons ici l’importance de ce choix pour des futurs parents.

la-fievre-chez-l-enfant

Pourquoi la fièvre ?

La plupart des germes (virus ou bactéries) n’aiment pas plus que les parents la fièvre qui est un des moyens dont dispose l’organisme pour lutter contre les infections (production d’anticorps, frissons, polypnée, c’est-à-dire respiration plus rapide).  En général plus la température est élevée et mois c’est grave ; la prescription d’antibiotiques dans les premières 24h en ville n’a que rarement sa place en urgence et doit être discutée en mesurant le bénéfice risque en particulier allergique pour votre enfant.

Que faire en cas de fièvre ?

Il est classique de déshabiller ou ne pas trop couvrir l’enfant pour que les frissons et la peau jouent leur rôle d’évacuation de l’hyperthermie. Il faut leur proposer à boire fréquemment de l’eau fraiche, sauf en cas de vomissement souvent associé au début d’une gastro-entérite ; il vaut mieux alors utiliser des solutions de réhydratations adaptées.
Le bain deux degrés sous la fièvre au moins 20 minutes est classique, bien que décrié.

Les risques de convulsion

Le risque de convulsion fébrile est de 1% dans la population générale. Ceci est très impressionnant mais en général pas grave. Se méfier si elles durent plus de 10 minutes ou si bien sur il existe des troubles neurologiques associés. Ces crises de convulsions sont en règle généralement dues à des modifications trop rapides de la température vers le haut ou surtout vers le bas. Ceci peut se voir si on utilise trop de médicaments pour faire « chuter » la fièvre…

Posologie

Donc cool et sans panique, on utilisera surtout comme médicament chez l’enfant le PARACETAMOL en 4 prises soit toutes les 6 heures.
La posologie est de 60MG par kg par jour en 4 prises.

Cette posologie n’est pas liée au chiffre de température mais au poids de l’enfant. Plutôt en sirop bien simple pour les parents et adaptable au poids de votre enfant.
En cas de vomissement il vaut mieux utiliser les suppositoires et donc bien adapter au poids.
Si l’enfant supporte mal l’hyperthermie (maux de tête, mal aux muscles, hallucinations) on peut alterner le paracetamol avec les anti-inflammatoires (ADVIL NUREFLEX).

L’ASPIRINE est de moins en moins utilisé chez l’enfant (risque hémorragique hépatique ou allergique). Il ne faut pas utiliser les anti-inflammatoires en cas de contact avec la varicelle ou lors de celle-ci.

Dans tous les cas il faut consulter votre médecin si la température persiste au delà de 48h ou si votre enfant vous inquiète.

Un enfant bien vacciné dès 2 mois contre les 2 méningites (PREVENAR-INFANRIX , QUINTA OU PENTAVAC) risque moins d’infections sévères et prendra donc d’autant moins d’antibiotique qu’il aura été allaité longtemps.
Envisager sous cet angle les premières années de la vie de votre enfant est d’autant plus facile que les couples auront eu une formation prénatale dans ce sens. Le choix d’allaiter diminue nettement les fréquences et les risques des maladies infectieuses pour les enfants.
Ce choix d’allaiter doit être clairement expliqué à tous les futurs parents, ainsi que l’importance de la vaccination précoce.

There are no comments published yet.

Laissez un commentaire

Connectez vous à votre compte client
Saisissez votre identifiant et mot de passe