Vaccins obligatoires : pénurie inquiétante en France

Posted in: Médical
Tags:

Les vaccins obligatoires pour les nourrissons sont en rupture de stock en France, à cause de l’augmentation de la demande mondiale. La situation pourrait durer, ce qui inquiète les jeunes parents.

penurie-vaccins-france-2015

pénurie inquiétante de vaccins en France pour 2015

C’est un vrai casse-tête pour les parents de nouveau-nés. Toutes les pharmacies du pays, ou presque, ont la même réponse lorsqu’un client leur demande un des deux vaccins recommandés pour leur bébé : « désolé, nous sommes en rupture de stock ».

Infanrix Quinta (du laboratoire GSK) et Pentavac, (Sanofi-Pasteru MSD) sont introuvables depuis plusieurs semaines ce qui plonge beaucoup de jeunes parents dans l’embarras et l’inquiétude. Ces injections contiennent en effet les trois vaccins obligatoires que chaque nourrisson se doit de recevoir dans les premiers mois de son existence : Diphtérie, tétanos et polio, un cocktail plus connu sous les initiales DTP.

Les raisons de la pénurie de vaccins

Ces deux vaccins ont la particularité d’être associés à celui de la coqueluche et de l’haemophilus influenzae de type b (responsable de méningites), pas obligatoires en France mais fortement recommandés. Or, la demande mondiale de vaccins contre la coqueluche connait ces derniers mois une croissance très importante. Certains pays viennent de l’intégrer dans leur programme de vaccinations obligatoires, et il semble que les laboratoires n’ont pas anticipé cette explosion de la demande mondiale, ce qui explique les difficultés de livraison.

Pas d’amélioration prévue en 2015

Pour l’heure, les laboratoires concernés ne sont pas en mesure de donner une date pour un retour à la normale car la mise ne fabrication prend du temps, environ dix-huit mois avec tous les tests. Tout laisse donc à penser que la situation restera particulièrement tendue pour l’ensemble de l’année 2015.
Et le cas de figure est similaire pour le vaccin contre le BCG. Cette protection contre la tuberculose n’est plus obligatoire en France mais simplement recommandée. Il n’empêche que là-aussi, mettre la main sur une dose, relève du parcours du combattant.

Une alternative discutée

Pour pallier ces difficultés d’approvisionnement, le Haut Conseil de la Santé Publique met en avant un autre vaccin : l’Infanrix Hexa.
Facilement trouvable aujourd’hui dans les pharmacies, il contient effectivement les composantes pour protéger contra la diphtérie, le tétanos, la polio et également la coqueluche, et l’haemophilus influenzae de type b, mais pas seulement… Il protège également le nourrisson contre l’hépatite B. Et c’est là que pour certains parents le bât blesse. La suspicion reste tenace sur le fait que ce type d’injection pourrait causer une sclérose en plaques. Du coup, beaucoup se refusent à l’administrer à leur enfant. Doute ou patience… Le choix est parfois cornélien pour les jeunes parents.

Source : M6 info parru sur Yahoo news

There are no comments published yet.

Laissez un commentaire

Connectez vous à votre compte client
Saisissez votre identifiant et mot de passe