Shiatsu et Grossesse

Posted in: Grossesse
Tags:

shiatsu1Supporter mieux les petits bobos quotidiens / Article réalisé par Karine Girardet
S’il est sûr que la grossesse est un événement unique et merveilleux dans la vie d’une femme, il est quasi certain qu’elle s’accompagne aussi de petits tracas quotidiens. Tous liés aux grands bouleversements hormonaux sans lesquels vous ne pourriez pas fabriquer votre bébé. Cependant même si l’envie de trouver un remède à ces petits bobos est grande, bien souvent, de nombreux médicaments et phytothérapie compris précisent  : « contre-indiqué aux femmes enceintes. »

Ces petits bobos comme les nausées, le syndrome du canal carpien, les maux de dos, les troubles du sommeil, la fatigue… figurent parmi les plus courants. Cependant, nul n’oblige les futures mamans à les supporter stoïquement ! Le Shiatsu s’avère être une solution alternative précieuse pour aider les femmes enceintes.

Shiatsu est un mot japonais qui signifie littéralement « pression des doigts ». Cette thérapie corporelle est la 2eme médecine pratiquée au Japon. Elle considère que l’on peut traiter un certain nombre de déséquilibres physiologiques, psychologiques ou énergétiques en exerçant des pressions des doigts, des paumes de la main, des coudes et des avant-bras sur certaines zones du corps, notamment par le biais de méridiens et points d’acupuncture.

De plus, dans la mesure où le traitement a lieu au sol confortablement installé sur un futon entouré de coussins, il oblige la patiente à porter une attention toute particulière sur son utérus, encourage la connexion avec son bébé mais aussi à l’équilibre du corps en général. Le Shiatsu par ses techniques de pressions légères mais fermes, appropriées au stade de développement du fœtus aide la femme à se sentir plus en phase avec son état. Ces techniques de pressions sont combinées aux effleurements, aux exercices de respiration et d’étirements.

Le Shiatsu a pour but l’équilibrage des énergies corporelles : le Ki et l’Essence. Le Ki vient de l’air que nous respirons et de la nourriture. Pour cette raison, le travail respiratoire et les exercices sont incontournables. Le Ki étant relié à l’esprit et aux émotions, les techniques de visualisation ont pour but de se connecter à son bébé et à son corps. Le Shiatsu va équilibrer 2 états opposés appelés Kyo et Jitsu, concept très proche du Yin et du Yang mais qui se manifestent lorsque nous ne sommes pas en bonne santé. En Shiatsu on dit que le « problème » est le Jitsu et la « cause » est le Kyo.

shiatsu2Exemple de cas concret :
Une femme enceinte ayant la nuque raide et de fréquents reflux. Elle pense que son problème vient de sa nuque. La Médecine Chinoise nous enseigne que le méridien du Foie ainsi que l’énergie du Bois sont en cause dans ce blocage, parfois en raison d’un manque d’activité physique, de soucis ou de frustration. Nous observons que le bas de son dos est faible et froid et nous commençons à le travailler. C’est la zone Kyo. Si nous travaillions d’abord sa nuque, cela serait très douloureux et difficile à libérer. En travaillant d’abord son dos, l’énergie est dirigée vers le bas, à partir de la nuque, ce qui signifie que sans avoir directement traité les cervicales, le travail sur elles aura déjà commencé. Après cela, quand nous les travaillerons, elles seront devenues plus souples et répondront bien.

Les bénéfices pour la future mère :

  • Aborder sa grossesse avec sérénité, et mettre la mère en confiance vis-à-vis de la naissance.
  • Etre capable de gérer les désagréments de la grossesse.
  • Etablir un lien émotionnel avec le bébé.
  • Favoriser une meilleure récupération postnatale.
  • Améliorer sa santé à long terme.

Les bénéfices pour le bébé :

  • Accompagner le développement physique et émotionnel du bébé.
  • Aider le bébé à se placer dans une bonne position pour le travail.
  • Favoriser ses défenses naturelles dans de nombreuses maladies infantiles.
  • Améliorer son bien-être après la naissance.

En période postnatale, on peut soutenir l’installation de l’allaitement, aussi bien dans la qualité que dans la quantité du lait. Le Shiatsu s’avère aussi très utile pour prévenir des dépressions postnatales ou soigner les mamans dans ces moments difficiles.

Le Shiatsu ne se contente pas donc de traiter les symptômes physiques, le corps tout entier est vu comme une entité. On a tendance à ignorer l’importance des émotions pendant la grossesse. En changeant l’énergie, le Shiatsu permet la patiente de se sentir plus détendue, mieux dans son corps et en paix avec elle-même.

Au cours de mon cursus en Master de Shiatsu à l’école « Synergie Provence », j’ai eu la chance de suivre une formation avec Suzanne Yates directrice de Well Mother, Education aux soins de la maternité de Bristol en Grande-Bretagne qui travaille depuis 1990 avec des sages-femmes et des femmes enceintes. Elle   a mis au point une formation destinée aux praticiens de Shiatsu, axée sur les besoins de la grossesse, de la naissance et de la période postnatale. Ses connaissances en Médecine Traditionnelle Chinoise et son expérience dans le champ de la maternité ont rendu son enseignement très précieux à la fois pour la praticienne que je suis, mais de manière très concrète lors de ma propre grossesse.

Karine Girardot

Autre lien : soigner son enfant par le shiatsu

There are no comments published yet.

Laissez un commentaire

Connectez vous à votre compte client
Saisissez votre identifiant et mot de passe