Présence d’aluminium dans les laits infantiles ?

Posted in: Enfance, Médical, Pédiatrie
Tags:

Une enquête réalisée par 60 millions de consommateurs a récemment été relayée sur le site de l’AFPA (Association Française de Pédiatrie Ambulatoire). Elle a attiré notre attention sur la présence d’aluminium dans les laits infantiles. Dans cette enquête, 47 laits ont été analysés par spectrométrie par torche à plasma, à 2 reprises, sur les 200 références de laits infantiles du marché français.

La limite de détection était de 0,5 mg/kg (500g/kg) de poudre de lait.

L’aluminium n’a pas pu être détecté dans 8 préparations pour nourrisson (1er âge) sur les 19 étudiées, dans 6 préparations de suite (2e âge) sur les 19 étudiées, et dans aucun des 9 laits de croissance choisis. Il s’agissait de laits de croissance sous forme liquide, et par rapport aux formes en poudre (ce qui était le cas des laits 1er et 2e âges analysés), la dilution est de l’ordre de 13%, ce qui a pu limiter la détection de l’aluminium.

Les taux d’aluminium retrouvés étaient très variables d’un lait à l’autre, et le maximum était de 485 g/litre de lait reconstitué.
Le questionnement à propos de la présence d’aluminium dans les laits infantiles, et des éventuels effets délétères induits chez les nourrissons, est licite, surtout pendant la période de grande vulnérabilité des 1000 premiers jours (grossesse incluse).

La solution durable et sécurisé reste donc encore l’allaitement maternel (quand cela est possible bien sure)

There are no comments published yet.

Laissez un commentaire

Connectez vous à votre compte client
Saisissez votre identifiant et mot de passe